Pourquoi rendre publique une blessure si intime ?

 

Je suis d'une génération où quasiment personne ne parlait des violences sexuelles, ni les victimes, ni les journaux, ni les médecins, ni les tribunaux. Personne n'avait encore mesurer l'ampleur du "phénomène", ni l'ampleur des conséquences. Les poursuites judiciaires étaient pratiquement inexistantes.

 

J'ai mis 25 ans à confier mon vécu dans le cadre privé et sécurisant d'un cabinet de psychanalyse, quelques années de plus à pouvoir en parler dans le cadre de thérapies de groupe. 

 

C'est finalement assez récemment que des victimes courageuses sont sorties du silence, des médecins ont écrit sur les multiples conséquences, le trauma et la possible amnésie post-traumatique, de nouvelles lois ont été promulguées pour poursuivre les auteurs, des protocoles de prise en charge des victimes ont été créés, des lieux d'accueil pour les victimes commencent à voir le jour.  

 

Les violences sexuelles touchent une femme sur 4, un homme sur 6 avant l'âge adulte. 

 

Les conséquences sont graves et nombreuses. Elles sont d'ordre psychologique, physique, professionnel et social.

 

L'inceste vécu au sein de la famille est particulièrement dévastateur parce qu'il est commis par des personnes de confiance. Sa dénonciation est rendue d'autant plus difficile qu'il remet en cause le système familial et le fait très souvent éclater. 

 

Le viol constitue une arme de guerre qui détruit non seulement la femme qui le vit mais aussi la famille et le tissu social. 

 

La lutte contre les violences sexuelles exige

- de sortir du silence

- un éveil des consciences par de l'information sur ce que sont les violences sexuelles, leurs conséquences et les prises en charges possibles

- des poursuites judiciaires pour mettre fin à l'impunité des auteurs

- un système adapté de prise en charge des victimes

 

En parlant, la honte change de camp, les consciences s'éveillent et d'autres victimes découvrent qu'elles peuvent être entendues, comprises et soutenues dans leur vécu traumatique et leur parcours de reconstruction. 

 

En osant nommer et dire publiquement, je m'associe au travail de tous ceux, femmes et hommes, qui luttent contre ces violences inadmissibles. Voilà pourquoi j'ai choisi de rendre publique ces violences si intimes.

Quelques livres et films essentiels

 

Les livres et films suivants ont été précieux dans mon processus de résilience. J'en recommande la lecture à tous.tes pour comprendre ce que sont les violences sexuelles, leurs conséquences et les possibles chemins de reconstruction. 

 

LIVRES

 

Ecrits par des médecins

  • Dr Violaine Guérin, Comment guérir des violences sexuelles ?, 2014
  • Dr Muriel Salmona, Le livre noir des violences sexuelles, 2018
  • Dr Muriel Salmona, Violences sexuelles - les 40 questions réponses incontournables, 2021
  • Dr Denis Mukwege, La force des femmes, 2021

Ecrits par des victimes ou proches des victimes

  • Eve Ensler, Pardon, 2020
  • Christine Angot, Un amour impossible, 2016
  • Christine Angot, Un voyage vers l'Est, 2022
  • Camille Kouchner, La familia grande, 2022
  • Neige Sinno, Triste tigre, 2023
  • Vanessa Springora, Le consentement, 2020
  • Annie Ernaux, Mémoire de fille, 2018

Ecrits par un.e psychologue, journaliste, historien ou sociologue

  • Ivan Jablonka, Laëticia, 2016 
  • Raphaëlle Bacqué, Samuel Blumenfeld, Une affaire très française - Depardieu, l'enquête inédite, 2024
  • Bruno Clavier et Inès Gauthier, L'inceste ne fait pas de bruit, 2021

Romans

  • Les choses humaines de Karine Tuil, 2019

 

FILMS

  • Women talking de Sarah Polley, 2022
  • Je verrai toujours vos visages de Jeanne Henri, 2023
  • Dalva de Emmanuelle Nicot, 2023
  • Le client de Ashgar Farhadi, 2016

 

DOCUMENTAIRES

  • Un silence si bruyant de Emmanuelle Beart et Anastasia Mikova, 2023
  • Une famille de Christine Angot, 2024

 

FILMS D'APRES DES ROMANS

  • Les choses humaines de Yvan Attal, 2021
  • Le consentement de Vanessa Filho, 2023
  • Un amour impossible de Catherine Corsini, 2018